By Julie Philippon | Sympatico.ca

Quand deux mamans se mobilisent pour offrir des alternatives aux difficultés d’apprentissage et d’adaptation de leurs enfants atteints d’autisme en milieu scolaire, ça donne de très beaux projets porteurs d’espoir pour toute la communauté. Voici une bonne nouvelle, comme je les aime et qui met en vedette des personnes qui, faces à une difficulté, se sont remontées les manches pour trouver une solution, déplacer les montagnes et surtout offrir éventuellement 3500 tablettes à des jeunes.Une fondation dynamique
L’été dernier, Catherine Chevrette et Nancy Ménard-Cheng créaient la Fondation Justine et Florence pour promouvoir, faciliter et contribuer au développement social et intellectuel des enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Les deux femmes, elles-mêmes mamans de jeunes filles autistes ont décidé de faire leur part face à l’augmentation des cas d’autisme et le manque de ressources disponibles pour cette clientèle.

«Nous souhaitons ainsi faire grandir et voir s’épanouir nos enfants québécois atteints d’un trouble du spectre de l’autisme. L’apprentissage est le moteur d’une vie, chacun peut apprendre toute sa vie, c’est ce que nous souhaitons pour tous les jeunes autistes du Québec.»

Un projet innovateur

Amorcé depuis quelques mois, un projet-pilote réalisé dans la Commission scolaire des Patriotes de la Montérégie a permis de doter six classes spécialisées de deux tablettes chacune. Ce projet inclut non seulement l’outil, mais également les applications, la formation (essentielle) et le soutien nécessaires aux divers intervenants (trop souvent mis de côté). L’objectif de la Fondation est d’offrir pas moins de 35000 tablettes en 5 ans aux jeunes autistes québécois.

Read the full articleRead the full article on a new tab

Source: http://actualites.sympatico.ca/nouvelles/blogue/3500-tablettes-autismes